MOTS-triangle
A+ A A-

Roadie #42 - Blog #51

#42 rejoint Chris en studio alors qu'il travaille sur de novelles chansons...

Il semblerait que l'imminence de la sortie du mini-album "Prospekt's March'' ait fait entrer le groupe (et Chris en particulier) dans une frénésie familière pour Coldplay. Aujourd'hui, c'est un jour de pause mais ce terme ne semble pas signifier grand chose pour un certain M. Martin. Je l'ai suivi alors qu'il rencontrait le coproducteur de ''Viva La Vida'', Rik Simpson, pour "poser quelques idées sur papier". Je me souviens avoir discuté avec Rik il y a longtemps de la façon dont certaines chansons arrivent à la fin d'un projet, et que parfois ce sont les meilleures. Il pensait que c'était dû au fait que le flot créatif continuait à sortir mais qu'il y avait soudainement la joie de ne plus avoir de pression. Alors que "Prospekts March" est terminé et en route, le voici avec le robinet toujours ouvert.
1
2

À ce stade, les chansons sont des esquisses, de simples collections de progressions d'accords, de riffs et de mélodies. Mais c'est à partir de ces graines que toutes les bonnes choses vont arriver. l s'agit en partie de mettre les choses par écrit à ce stade - pour que le flot d'idées ne finisse pas dans l'oubli. Il s'agit aussi de pouvoir réécouter les choses et les évaluer, pas nécessairement maintenant, mais plus tard, lorsque le travail sur le prochain disque commencera.
3
4

Une partie de l'expérience du studio d'enregistrement que j'oublie toujours est celle du silence absolu. Dans les salles de contrôle des studios, des sommes considérables sont consacrées à un traitement acoustique correct, afin que l'ingénieur du son puisse entendre tous les détails de son travail. Pour un roadie, c'est l'occasion de se rendre compte de la gravité de ses acouphènes. Le bourdonnement dans mes oreilles n'est généralement qu'un grondement sourd, couvert par les sons de la climatisation, du trafic ou d'autres bruits de fond. Ici, par contre, il est impossible d'y échapper. Heureusement, le café est assez fort pour me faire grincer des dents pendant une bonne partie de la soirée et le son de ce café aide à masquer le pire.

Pendant un instant, ça me rappelle que pendant une très courte période, Rik a rejoint l'équipe de Coldplay. C'était à l'époque de la tournée A Rush Of Blood To The Head. Je me souviens qu'il s'amusait beaucoup et qu'il était fier d'avoir atteint le statut de roadie à part entière le jour où il a acheté une lampe de poche avec un étui de ceinture en cuir. Une fois qu'ils ont commencé à enregistrer un morceau particulièrement dynamique et atmosphérique, les lumières s'éteignent à un point tel qu'il regrette de ne pas l'avoir sur lui. Il tâtonne en vérifiant les câbles dans l'obscurité quasi totale de la salle de contrôle. Dan Green, l'ingénieur du son du groupe, est là et tamise les lumières. Le variateur émet un grincement léger mais perçant qui fusionne avec les cordes que Chris joue au synthé. ''Splendide !'' s'écrie-t-il, comme si c'était délibéré, avant d'atteindre la note et de l'intégrer au morceau. Pendant ce temps, Rik tient son iPhone pour éclairer l'arrière de la machine qu'il répare. C'est bien de voir que le fait d'inventer au fur et à mesure n'est pas seulement quelque chose qui se passe lors des concerts...

En repensant à une autre conversation, je me souviens de Chris qui, à la fin de la tournée ''X&Y'' parlait de "devenir un grand groupe". Il disait : "On vient d'avoir le boulot". Il répétait avec insistance et affirmait qu'ils devaient en faire quelque chose, qu'ils avaient la responsabilité de devenir grands si ça continuait. (Il se peut que je cite mal ce passage, mais vous voyez l'idée). Eh bien, il semble qu'ils ne se contentent pas de prendre le travail au sérieux, mais qu'ils font aussi des heures supplémentaires.
5

Roadie #42

Plus dans cette catégorie : « Roadie #42 - Blog #45 Roadie #42 - Blog #57 »