MOTS-triangle
A+ A A-

Roadie #42 - Blog #81

#42 écrit sur la route vers Hartford

Sans vouloir vous faire le coup de la "vie sur la route", j'ai oublié à quel point les choses vont vite ici. J'ai l'impression d'avoir à peine eu le temps de respirer que nous sommes déjà depuis une semaine dans la nouvelle étape de la tournée. Ce n'est pas tant que le temps passe vite, mais plutôt qu'il y a beaucoup de choses dans un court laps de temps. J'ai déjà eu deux paniques majeures au niveau de l'équipement, probablement à cause de notre expérience de la tempête du désert à Abu Dhabi. Au bout du compte, nous nous sommes rétablis rapidement et complètement, sans aucun effet sur les concerts. Bien sûr, la superstition des roadies affirme que faire ce genre de déclaration équivaut à briser un miroir en marchant sous une échelle pour passer le sel à quelqu'un, alors ne soyez pas surpris si je fais le prochain post de l'hôpital (en expliquant comment j'ai ruiné le concert….).

J'écris ces lignes sur la route de Hartford danns le Connecticut. Hier, pendant le jour de repos, on a eu droit à un excellent barbecue sur le balcon chez Guy. Quand je dis balcon, je devrais plutôt parler d'une formidable terrase sur le toit au-dessus des rues de Manhattan. Il y avait beaucoup de nourriture, de boissons et de bonne humeur. Le toit a été rebaptisé '''Guystock'' et va apparement rivaliser chaque année avec Glastonbury. Je ne sais pas comment réagirait l'hôtel si on essayait d'ériger une scène pyramidale sur le toit dans douze mois. Compte tenu de la façon dont ils se sont occupés de nous jusqu'à présent, pour être honnête, je ne les imagine pas sourciller.

Inévitablement, après une course à genoux, il y a quelques têtes douloureuses et cassées aujourd'hui. Moi-même, j'ai l'impression d'être retombé dans l'ornière. Cela m'arrive de temps en temps et je ne sais pas pourquoi. Mais pour l'instant, je n'ai aucune envie d'alcool. Cela signifie que j'ai passé une belle soirée hier, j'ai discuté avec quelques personnes, j'ai regardé le soleil se coucher sur New York puis je suis retourné à mon ordinateur portable pour préparer une vidéo que j'espère vous montrer dans un jour ou deux.

Ces quelques premiers concerts ont été excellents. Faire la tournée des ''Sheds'' (les amphithéâtres à ciel ouvert) est toujours un plaisir, tout comme l'été indien. Les scènes B et C ont pris une toute nouvelle ampleur dans cet environnement différent. La scène C, en particulier, est peut-être encore plus spectaculaire, surtout lorsqu'il pleut et que le groupe fait preuve de solidarité avec les personnes qui occupent les "sièges bon marché".

Parmi les autres faits marquants récents, citons une escorte de police pour le concert de Washington. C'était une première. J'ai d'abord cru qu'on nous arrêtait quand j'ai vu les gyrophares par la fenêtre à côté de moi. On a été accompagné par des survols de chasseurs à intervalles très réguliers au-dessus de Virginia Beach. Ce n'était pas trop grave dans les passages bruyants, mais dans les moments plus calmes et intimes, c'était parfois difficile à ignorer. Postcards From Far Away s'est terminée dans une crise de fou rire alors que le moment était vraiment perdu.

À Atlanta, nous avons reçu la visite de certains de nos plus anciens et plus chers amis de la route. C'est toujours une joie de voir les gens sur le chemin, mais on n'a jamais assez de temps..... Quoi qu'il en soit, Brian et Debbie, nous vous aimons tous très fort...

Je suis à nouveau habitué aux concerts en plein air. Avoir toujours une veste à portée de main est évidemment la règle numéro un - non seulement il fait assez froid à la fin du concert, mais la pluie vient souvent me saluer. Je semble aussi attirer ma part de la faune locale aéroportée à gauche de la scène, principalement en raison de la prolifération des écrans d'ordinateur à mon poste. Lors du dernier concert, j'ai passé quelques secondes à paniquer en essayant de comprendre pourquoi le pointeur de mon écran d'ordinateur portable était devenu fou furieux, avant de me rendre compte que c'était en fait un moustique qui se cognait la tête contre l'écran pour essayer de voler vers le soleil...

Voilà, c'est tout. La vie continue à un rythme effréné, mais les choses vont bien. Nous sommes presque arrivés au concert et on dirait qu'il sera pluvieux...

a01

R#42

Plus dans cette catégorie : « Roadie #42 - Blog #63 Roadie #42 - Blog #87 »