MOTS-triangle
A+ A A-

Roadie #42 - Blog #67

#42 et les Monkees de Londres

Eh bien, il semblerait que nous ayons apporté le temps avec nous. Alors que nous roulions à toute vitesse sur l'autoroute ce soir en direction de l'hôtel, le ciel s'est ouvert. Los Angeles est bien meilleure pour le bleu clair et la chaleur - mais elle a certainement démontré l'étendue de son répertoire aujourd'hui. Peut-être que ces averses à l'anglaise sont un bon présage pour les Grammys ? Espérons-le, hein ?

Mais les Grammy Awards n'ont lieu que dimanche. Nous sommes sortis plus tôt pour un show à côté en l'honneur de Neil Diamond. Si la simple mention du nom de ce type ne vous fait pas chanter involontairement au moins deux chansons pour vous-même, alors vous manquez quelque chose.

L'une des chansons que vous pourriez chanter est I'm A Believer. Rendue célèbre par les Monkees, elle a été écrite par M. Diamond. C'est l'air que les gars interprètent ce soir. Le spectacle est un événement caritatif et se déroule devant une immense salle de restaurant. La nature décontractée du spectacle et le caractère loufoque du morceau font que les gars ont pris un virage serré à gauche, un peu avant le panneau indicateur marqué " lisse ". C'est censé être amusant et c'est exactement ce qu'ils font.

Ils font un soundcheck avec un passage un peu hilarant et désordonné du morceau. Will et Jonny ont des guitares acoustiques, Guy joue du tambourin comme un démon et Chris a le clavier le moins cher qu'on ait pu trouver. C'est chaotique, stupide et complètement merveilleux. Les mots se perdent en cours de route, mais tout se rejoint sur le "Woooooh ! - I'm a believer, I couldn't leave her if I tried" et le riff de guitare. Bon sang - ça va aller...

Quand vient le moment du spectacle, ils se mettent en route, Chris commençant par "Bonjour, nous sommes Neil and the Diamonds et nous venons de Londres, Angleterre". Ils se plongent dans le morceau et tout se met en place. La foule - ou du moins ceux qui ont prêté plus d'attention aux serveurs de vin qu'à leurs Blackberry - se joignent avec enthousiasme au refrain.

Je pense qu'ils ont joué un coup de maître. Il est bon de savoir, je suppose, que si la célébrité de la musique pop décline un jour, ils peuvent toujours gagner leur vie en tant que groupe de reprises des Monkees - disponible pour des réceptions tous les soirs..... ? ?

R#42

Plus dans cette catégorie : « Roadie #42 - Blog #65 Roadie #42 - Blog #68 »