MOTS-triangle
A+ A A-

Roadie #42 - Blog #110

#42 et l'ardoise propre du Beehive

Bonne année à tous ! De manière assez appropriée pour la saison des nouveaux départs et des nouveaux commencements, nous sommes enfin installés dans la Ruche. Les constructeurs sont là depuis des mois, mais la semaine dernière, nous avons appris qu'ils avaient presque terminé. Évidemment, le groupe est impatient d'entrer et de commencer. Ainsi, dans le style typique de Coldplay, le processus de construction d'un environnement d'enregistrement fonctionnel - quelque chose qui prendrait normalement plusieurs semaines - a été réalisé en quelques jours seulement.

blog1101

Moi-même, ma participation a été modeste. J'ai branché quelques câbles et construit le rack d'enregistrement Pro-Tools avec Dan Green, mais j'ai surtout assemblé un quartier général des communications au dernier étage. Pour la première fois, j'ai mon propre bureau au cœur des choses (ou du moins au-dessus). Heureusement, ma chambre est juste à côté de la cuisine. Vivement qu'on achète une bouilloire...

Le dernier étage est également agréable parce que les escaliers qui y mènent et les sols quand on y arrive sont superbement déglingués. Le fait que je sois un peu privé de sommeil en ce moment se combine avec cela pour signifier que toute marche ici me fait me sentir légèrement ivre. Étrangement, je me sens comme chez moi.

En bas, le studio principal a l'air tout à fait merveilleux. Ce ne sont que hauts plafonds et lumière du jour hivernale. Les murs sont fraîchement plâtrés en blanc, le sol poncé et teinté. De manière très significative, devant moi, Chris est agenouillé au-dessus d'un panneau blanc apporté ici de la Bakery. Il vient de passer sa manche sur son poignet et a essuyé le tout. De nouveaux départs et des déclarations d'intention tout autour...

La pièce elle-même a enthousiasmé tous ceux qui y sont entrés. Elle a une réverbération magnifique qui lui est propre et les gars se sont déjà promenés dans la pièce en tapant sur différentes sections du plancher à la recherche du son de basse-batterie ultime. Comme toujours au début d'un enregistrement, c'est un enchevêtrement de pieds de micro et de câbles pour le moment. Mais déjà, on a l'impression d'un espace chaleureux, confortable et très inspirant pour créer.

Malgré toute la fraîcheur et les "Bonne Année", on a l'impression, à bien des égards, de ne pas s'être arrêté. C'est la première fois que je participe à la phase d'enregistrement. Je me souviens qu'en tournée, je me suis dit " génial - bien et détendu, assis à regarder la bande tourner ". Je me suis dit que seules les tournées se déroulaient à un rythme rapide et flou et que le studio serait plus calme.

La phase de création, cependant, signifie que des idées de toutes sortes peuvent surgir et apparaître à tout moment. En tournée, le travail consiste à construire et à exécuter avec précision, jour après jour, le spectacle massivement complexe. Ici, il n'y a guère de répétition ni d'idée de ce qui va suivre.

Le travail consiste ici à transformer une lueur d'idée en quelque chose de réel. Idéalement, le temps entre la conception d'une idée et sa réalisation devrait être minimal. Instantanément, est évidemment un bon point de départ. Je me souviens que lorsque je mettais en place la chronologie de Coldpay.com, j'étais constamment convaincu d'avoir mélangé les dates. "Ils ne peuvent pas être passés de la première répétition au contrat d'enregistrement aussi vite ?" "Non, attendez, des premiers concerts en dehors de Londres à l'Apollo de Manchester en combien de temps ? - Non, c'est en fait correct..."

Je commence maintenant à comprendre comment les choses peuvent arriver si vite. Il est difficile de quantifier la façon dont une idée peut passer de l'inexistence à la destruction de votre liste de choses à faire dans un carnage d'urgence. Cela peut donner lieu à des moments légèrement terrifiants, surtout lorsque le mot "impossible" est associé à son grand frère "délai". Cela peut être tortueux, mais cela donne une éducation complètement nouvelle de ce qui peut être réalisé.

Le spectacle d'Exeter avant Noël en a été un bel exemple. On en parlait depuis des semaines comme d'un "simple show acoustique, comme ce truc au Capitol Records", tout semblait assez simple. Pourtant, quelques jours avant l'événement, on a appris qu'il y aurait tout le tralala. Tout électrique et le backline complet.

Les roadies de tout le pays se sont mis à courir et à jurer, tandis que le matériel et l'équipe étaient réunis au pied levé. Comme pour beaucoup de choses qui semblent n'être rien d'autre qu'une énorme douleur pendant la préparation, l'événement lui-même a été tout à fait merveilleux. La folie de sortir le matériel qui avait été utilisé pour la dernière fois au stade de Wembley devant quatre-vingt mille spectateurs et de le faire entrer dans une tente pour quelques centaines de personnes était la manière parfaite de conclure une année de folie similaire.

Mon meilleur souvenir du concert d'Exeter se situe au moment du soundcheck. Chris est arrivé en retard, après s'être baladé dans sa vieille ville. Clocks battait son plein et il a bondi sur la scène, plongeant sur le tabouret du piano pour se joindre à eux. Alors qu'ils entamaient le pont, il s'est penché vers le micro et a souri : " On a toujours le truc ". Comme justification pour faire ce concert, je dirais que cette phrase couvre à peu près tout.

blog1103

Enfin, je ne peux pas terminer sans parler de la vente de fin de décennie. Les actions caritatives entrent dans la catégorie des choses dont il est très difficile de parler sans paraître ringard, je serai donc bref. C'était pourtant un résultat étonnant qui a époustouflé à la fois le groupe et toutes les personnes impliquées. Quelle incroyable participation de votre part ! Il était également gratifiant de regarder les forums de fans (oui, je vous regarde sur Coldplaying.com) et de voir qu'une bonne partie du matériel est allée à des fans vraiment fanatiques de Coldplay.

blog11002

Et puis, nous sommes de retour. C'est un nouveau bâtiment, une nouvelle décennie, un nouvel enregistrement et de nouvelles chansons. A en juger par ce que j'entends en bas, je dirais que le meilleur reste à venir...

R#42