MOTS-triangle
A+ A A-

Roadie #42 - Blog #106

#42 et le rappeur superstar

C'est drôle. Nous sommes en vue de la ligne d'arrivée, ce qui signifie que nous devrions être en mesure de terminer la course confortablement. Mais les choses semblent être plus agitées que jamais. Aujourd'hui à Glasgow, nous avons Radio 1 qui enregistre l'émission pour une transmission Live Lounge. Cela signifie qu'il faut arriver tôt et vérifier le son de la quasi-totalité du concert (même si ce n'est que la moitié d'une chanson sur deux).

Il est aussi question que Jay-Z vienne faire sa part dans Lost+ ce soir, donc je suis occupé sous la scène à bricoler pour étendre les boucles de batterie Hip-Hop de Will dans la section centrale. Il reste trois concerts et je fais encore des changements. Je suis sûr que ça va se calmer d'ici dimanche...

Après le soundcheck, il y a une petite session acoustique à faire dans la loge pour accompagner la diffusion en direct du show. Cela fait un moment qu'ils n'ont pas fait quelque chose comme ça, donc c'est un peu la pagaille chez les roadies pour trouver ce qu'il faut pour que ça se passe bien.

Cela finit par être une affaire glorieusement lo-fi. Will passe notamment du temps à modifier son shaker en forme d'œuf car il semble trop brillant et trop fort pour la chanson en question. Deux serviettes en papier sont considérées comme la bonne quantité d'amortissement acoustique (ainsi qu'une serviette autour du tambourin).

glasgb01

Lorsque je me glisse dans l'enregistrement, ils sont en train de faire un essai avec Shiver, qui est un peu une explosion du passé. Chris fait remarquer : "Nous en sommes à cent cinquante concerts et nous n'avons joué cette chanson à aucun d'entre eux.

glasgb02

C'est un début un peu nerveux. Non seulement ils n'ont pas joué la chanson depuis longtemps, mais ils n'ont pas fait un truc acoustique depuis un moment. Au début, il y a beaucoup de rires nerveux et de plaisanteries sur le fait qu'ils ont oublié comment la jouer. Ils réussissent à faire une version, en ne jouant que la fin. Ils se remettent à jouer une autre fin qui peut être modifiée.

glasgb03

Chris suggère immédiatement de la refaire. Soudain, les choses se mettent en place et il est clair que c'est la bonne. Toutes les têtes de la salle s'hochent et c'est le calme plat à part le groupe. Ils terminent sous les applaudissements des quelques personnes rassemblées et Phil Harvey se lève immédiatement et suggère que cette chanson fasse son retour dans la setlist.

Il y a un seul temps de silence de la part du groupe qui est suffisant pour dire que c'est très peu probable. Soudain, nous recommençons à rire et c'est fini.

glasgb04

Pour en revenir au concert, nous sommes devant une autre foule immense et bruyante. Glasgow a depuis longtemps la réputation d'avoir des foules bruyantes et à juste titre. Ils sont en voix dès le début et il y a des gens sur les épaules et des drapeaux à profusion.

glasgb05

Alors oui, Lost+. Il est écrit sur la set-list que Jay-Z va venir. On est au deuxième couplet et je ne le vois toujours pas. Je commence à avoir peur que tout ça ne tombe à l'eau. Avec quelques secondes d'avance, il émerge de la rampe des coulisses et se promène sur scène comme si l'endroit lui appartenait. Très vite, c'est le cas.

Mon autre souvenir fort est celui de la vue des papillons. Ce soir, la chaleur des Glaswégiens fait qu'au lieu de voltiger sur la tête de la foule, une bonne partie des papillons flottent dans l'air chaud du toit du stade. On a vraiment l'impression que des milliers d'entre eux ont été libérés et qu'ils s'échappent dans le ciel nocturne.

Bientôt, nous ferons de même.

R#42