A+ A A-

Comment ‘X&Y’ a craqué le code pour débloquer le succès de Coldplay

Comment ‘X&Y’ a craqué le code pour débloquer le succès de Coldplay

L'un des nouveaux groupes les plus brillants du nouveau millénaire, Coldplay a fait irruption sur la scène musicale en 2000 avec son tube «Yellow», tandis que leur premier album «Parachutes» arrivait n°1 et était nommé pour le prix Mercury.

Formés à l'University College de Londres en 1996, Chris Martin (chant, guitare et piano), le guitariste Jonny Buckland, le bassiste Guy Berryman et le batteur Will Champion, ont vendu plus de 100 millions de disques dans le monde, remporté 9 Brit Awards, 7 Grammys et d'innombrables MTV Awards.

Maintenant habitués des tournées de stades et tête d'affiche à Glastonbury, James Iles s’est penché sur l'album «X&Y» de Coldplay, qui a fête son 15e anniversaire cette année et a mis le quatuor en voie de devenir l'un des plus grands groupes du monde.

Coldplay a fait un atterrissage impressionnant dans la sphère indie-pop avec ‘Parachutes’, placé n°1 et comportant de superbes singles comme ‘Shiver’, ‘Yellow’, ‘Trouble’ et ‘Don’t Panic’.
Leur premier album s’est vendu à 8,5 millions de copies, a été 9 fois disque de platine et a gagné le Brit Award dans la catégorie Meilleur Album Anglais en 2001.

Suivi par l’album ‘A Rush Of Blood To The Head’ (2002), avec les brillantissimes ‘In My Place’, ‘The Scientist’, ‘Clocks’ et ‘God Put A Smile Upon Your Face’. Il est placé directement en haut du classement de ventes d’albums, remporte 3 Grammys, un nouveau Brit Award pour Meilleur Groupe Anglais en 2003, et est aussi 9 fois disques de platines. Il était numéro 1 dans le monde et reste leur disque le plus vendu.

Coldplay était au sommet de la vague commercialement comme du point de vue des critiques, tête d’affiche de Glastonbury en 2002 sur la scène Pyramid stage, mais le groupe s’est soudainement retrouvé avec l’envie de travailler sur ce « difficile troisième album ».
Après le succès pop initiale, le groupe a passé une bonne partie de 2004 loin des caméras, prenant congé de la tournée et des promotions tout en essayant d’enregistrer l’album parfait.

Les sessions qui suivirent —et il y en eut beaucoup — ont fini par donner ‘X&Y’ — un titre que Chris Martin expliquera comme un genre de « yin et yang — un mélange d’optimisme et pessimisme. »

L’enregistrement de ‘X&Y’ n’a pas été sans difficultés, mais c’est exactement ce qui a poussé Coldplay au niveau supérieur de leur créativité et de leur charme.
Ils voulaient faire « le meilleur album qu’aucun n'ait fait » et étaient déterminés à le faire bien, qu’importe ce que cela implique.
C’est en partie pour cela que, après avoir d’abords travaillé avec Ken Nelson, le producteur de leur deux premiers albums, ils abandonnent 52 des 60 chansons qu’ils ont écrites, preuve de leur insatisfaction.

Ils ont répété les chansons pour de futures concert et on eu l’impression qu’elles sonnaient mieux que durant l’enregistrement.
Le guitariste Jonny Buckland trouvait qu’elles sonnaient comment à l’envers, comparés à leur deux premiers albums.
Déterminés a résoudre le problème, le groupe finit par travailler avec Danton Supple, ingénieur sur ‘A Rush Of Blood To The Head’, et l’album ‘X&Y’ que l’on connaît est en réalité la troisième qu’ils ont réalisé.

La date de sortie a été repoussée de 2004 à 2005 pour s’adapter à leur désire de perfection et même Brian Eno a été appelé pour jouer du synthé sur la chanson ’Low’ — moment qui s’est révélé important puisque c’est lui même qui a produit leur album suivant ‘Viva La Vida Or Death And All His Friends’ (2008).
En effet, son influence, et celle d’autres artistes tels que Kraftwerk (sur ‘Talk’), peut s’entendre sur ‘X&Y’ puisque beaucoup de synthétiseurs et de samples ont été ajoutés à l’atmosphère.

Le groupe a finalement choisi ‘Square One’ en ouverture d’album, chanson que Chris Martin décrit comme un appel aux armes pour lui et ses comparses, avec la volonté de déchiffrer le code (de la vie, ou de leur avenir musical?).
Martin délivre un émouvant message pour ce voyage qui vient: « J'ai besoin d'une boussole, dessine-moi une carte, je suis au top, je ne peux pas revenir en arrière ».
(“I need a compass, draw me a map, I’m on the top, I can’t get back.”)

What If’ —Cette balade au piano, philosophique et fragile, démarre de façon assez pessimiste. On se demande si les choses vont aller bien ou mal, toujours dans le doute de sois même, mais cela se change bientôt en un sentiment plus chaud et plus confiant alors que les instruments à cordes sont ajoutés à la chanson.

White Shadows’ — Cette chanson fut le dernier single de ‘X&Y’, bien que seulement diffusé à la radio au Mexique pour coïncider avec la tournée Sud-Américaine de 2007.
Les accords à l’orgue sont imposants, survolant les parties de guitare et de batterie typiques de Coldplay, mais ajoutant une nouvelle couche à leur dernières productions.
Au niveau des paroles, elles reflètent les jours de notre jeunesse et notre place dans l’univers.
Faisons nous une partie d’un système ou d’un plan que l’on ne peut pas appréhender ?
Qu’importe, la chanson est assez optimiste pour espérer que les ombres blanches scintillent et brillent pour toujours (« White Shadows sparkle and glisten »)

Fix You’ — Un classique de Coldplay, ‘Fix You’ commence comme une calme balade à l’orgue mais se transforme en un dernier refrain indie-rock où Chris Martin chante « Les larmes coulent sur ton visage, quand tu perds quelque chose que tu ne peux pas remplacer » avant de promettre à l’âme blessée « Je vais essayer de te réparer ».
Tears stream down your face, When you lose something you can’t replace. I will try to fix you »)

C’est une belle chanson forte en émotions qui s’est classé n°4 en Septembre 2005. Elle traite magnifiquement de la perte tragique d’un proche et en fin de compte offre de l’aide et de l’espoir à l’être souffrant.
Martin a plus tard avoué que c’était surement l’une des chansons les plus importantes qu’ils aient écrite

Talk’ — Le groupe a eu la permission de la part de Kraftwerk d’utiliser le riff de leur titre ‘Computer Love’ sorti en 1981, qui fonctionne à merveille avec une chanson plus rythmée.
Troisième single de ‘X&Y’ qui atteint la 10e place du classement Anglais. A nouveau la narrateur propose la direction dans un moment incertain à quiconque se sentirait « comme un puzzle qui ne trouve pas sa pièce manquante ». (Do you feel like a puzzle, you can’t find your missing piece?)

X&Y’ — La charnière de l’album, fermant la partie X. Encore une fois, les paroles revisitent la promesse de fixer ou réparer une situation brisée de n’importe quelle manière. Il y a un sentiment d’impuissance dans la notion de « flotter dans un raz-de-marée » ou « dériver dans l’espace » («You and me are floating on a tidal wave / drifting into outer space »)

Speed Of Sound’ — Classé deuxième en Angleterre lors de sa sortie en avril 2005 en tant que premier single de l’album, ‘Speed Of Sound est un peu la petite soeur de ‘Clocks’ puisque l’on y retrouve un motif de piano assez similaire. Offrant la chanson de ‘X&Y’ la plus proche de l’album précédent.

Les accords de synthé en guise d’orchestre ajoutent un côté céleste à la chanson, alors que les roulements de la batterie rappellent la chanson de Kate Bush ‘Running Up That Hill’.
Démarrant la partie Y sur les chapeaux de roues, cette chanson a gagné le Brit Award du Meilleur Single Anglais en 2006.

A Message’ — Les nappes de synthé continuent de nous hanter, avec ce message: « Tu n’es pas obligé d’être seul ». La chanson est inspirée de l’hymne écrit par le compositeur anglais John Ireland en 1664 ‘My Song Is Love Unknown’.
Martin admet qu’il y a effectivement une influence de chants religieux qui pèse sur le groupe étant donné tous les rassemblements qu’ils ont dû subir à l’école. Cette chanson est sortie de nulle-part (comme beaucoup d’autres sur l’album) après que Chris se soit réveillé au milieu de la nuit!

Low’ — Un morceau clairement inspiré de U2, avec l’aide de Brian Eno (le légendaire producteur a joué quelques parties de synthé ici aussi) qui commente les hauts et bas que traverse une relation amoureuse qui essaye de garder une symétrie parfaite, rappellant le thème du yin et du yang que porte l’album.

The Hardest Part’ — Un piano joyeux qui domine cette chanson écrite par les quatres membres du groupe, rendant hommage à ‘Losing My Religion’ de REM, et sortie à la radio seulement en Angleterre.

Swallowed In The Sea’ — Grandiose mais pourtant sincère, je pense que cela aurait dû être un single tellement cette chanson est belle. « Ta place est avec moi, pas avalée par la mer » (“You belong with me, not swallowed in the sea”)

J’aime l’espoir inconsidérable de la phrase: « Les rues que tu traverses, longues d’une centaine de maisons, et bien c’est là qu’est ma place, et ta place est à mes côtés » (“The streets you’re walking on, A thousand houses long, Well, that’s where I belong, And you belong with me.”)

Twisted Logic’ — La chanson qui a donné son titre à la série de concerts qui a suivi la sortie de l’album a rarement été jouée, même durant cette tournée, ce qui pour le coup est bien une logique tordue.
Elle inclut des arpèges de guitare sur un Rickenbacker à l’instar de ‘I Want You (She’s So Heavy)’ des Beatles, ce qui n’est pas une mauvaise chose.

Til Kingdome Come’ — La chanson caché de l’album appelée à l’origine ‘+’ sur la tracklist de l’album. Elle était destinée à être chantée avec Johnny Cash mais la légende de la country est décédée avec l’enregistrement.
Elle a quand même eu une place dans le film ‘The Amazing Spider-Man’, en 2012, et est encoe une magnifique chanson de plus, pleine d’espoir et d’optimisme. « Pour toi j’ai attendu toutes ces années » (“For you I’ve waited all theses years”)

X&Y’ a sortie Coldplay du lot, réussissant le parie de faire un album parfait. Ils ont pris la route d’un succès encore plus grand, montrant la route aux nombreux succès qui suivront.
Fort et accompli, l’album a commencé n°1 dans 20 pays et fût l’album le plus vendu de 2005 (avec 13 millions de copies à ce jour) permettant au groupe d’être l’un des plus grand de la décennie.
X&Y’ à raflé le Brit Award du Meilleur Album Anglais en 2006 et le 3e Mercury Prize successif pour le groupe.

Cinq autres album ont depuis été réalisés (‘Viva La Vida Or Death And All His Friends’, ‘Mylo Xyloto’, ‘Ghost Stories’, ‘A Head Full Of Dreams’ et ‘Everyday Life’), chacun apportant une atmosphère différente tout en gardant le son de Coldplay, augmentant petit à petit leur importance dans l’univers musical.
Le futur reste à découvrir (« The future’s for discovering »).

Participez au sujet de discussion sur le forum

leamingtonobserver.co.uk

Coldplay12

Je m'appelle Lotfi et je suis un fan de Coldplay depuis quasiment le début, The Scientist est mon coup de cœur et Coldplay c'est ma vie.

Je suis le Responsable de Communications et Relations Publiques (ColdplayCorner.com), Administrateur du Forum et Newseur du site, ... et beaucoup d'autres choses.

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Connectez-vous pour commenter