MOTS-triangle
A+ A A-

WHFS 97.5 FM

Les "festivals radio" aux États-Unis, et l'obstination du groupe

28 05 2001 message chris

Nous n'étions en Amérique que depuis quelques jours et nous jouions dans d'énormes festivals radio. La plupart des spectateurs étaient là pour Aerosmith, Staind et Korn, donc ils n'étaient pas très intéressés par Coldplay et nous avons passé la plupart de nos 15 minutes sur scène à souhaiter éviter les bouteilles, les CD et les missiles bien ciblés.

Chris Martin

Dans d'autres aventures visant à séduire les États-Unis, Coldplay s'est lancé dans une tournée de "festivals radio". C'est quelque chose qui n'arrive pas vraiment en Europe. Les stations de radio ont beaucoup plus d'importance aux États-Unis, ce qui signifie qu'elles peuvent réunir des groupes énormes et les présenter à un public tout aussi important.

Il y a sans doute eu une certaine appréhension quant à la pertinence de l'affiche, mais ils avaient joué au festival Big Day Out en Australie - avec Rammstein et Limp Bizkit en tête d'affiche - et cela s'était très bien passé.
Malheureusement, les choses sont très différentes ici. Chauffer la foule pour Staind, The Cult, Green Day et Incubus signifiait une foule qui n'était pas seulement inintéressée, mais carrément hostile.

Une fois de plus, le groupe a dû serrer les dents et faire face à son obstination à ne pas se laisser abattre par la situation. Avec le recul, l'une des choses les plus difficiles à gérer a certainement été le fait que le festival se déroule sur deux jours. S'asseoir sous une grêle de bouteilles contenant Dieu sait quoi doit être assez pénible. Le faire en sachant que l'on sera sur la même scène et que l'on vivra la même chose le jour suivant est tout simplement inimaginable.

C'est à ce moment-là que les nombreux groupes britanniques qui les ont précédés ont fait demi-tour, ont quitté les États-Unis pour de bon et sont rentrés chez eux. Coldplay était pourtant fait d'une matière plus solide et a tenu bon. Lentement mais sûrement, ils ont conquis les États-Unis. Pas avant d'avoir essuyé leur part de projectiles, bien sûr.

R42