MOTS-triangle
A+ A A-

Roadie #42 - Blog #56

#42 et les souvenirs aléatoires

Gah ! Je déteste abandonner le blog pendant quelques jours - j'oublie tous les petits détails de ce qui s'est passé. Par conséquent, si cet article ressemble à une liste aléatoire de souvenirs sans rapport, c'est parce que c'est exactement ce qu'il est !

Voyons, où en étions-nous ? OK, j'avais quitté le Texas.

Pour le concert de Denver, il y avait un invité au soundcheck. Nous sommes rejoints par un gars appelé Ricardo Leon, qui est ici avec la fondation Make A Wish - son souhait étant de jouer de la batterie avec Coldplay. Il se dirige vers la scène sur un fauteuil roulant motorisé, ce qui fait qu'on se demande comment il se débrouillerait avec une batterie.

Mais une fois sur la batterie, il n'y a plus de doute. Il devient vite évident que non seulement il est un excellent compteur de temps, mais qu'il connaît aussi les parties de n'importe quelle chanson de Coldplay. Ils laissent une chance à Politik, puis il suggère Amsterdam. Chris admet d'un air penaud qu'il n'arrive pas à se rappeler comment la jouer (alors que Ricardo la connaît parfaitement). Ils passent ensuite à The Scientist, avant de se lancer dans une musique un peu plus rock avec Sleep Chant. À ce moment-là, ils discutent comme de vieux copains et après avoir essayé Fix You, ils restent assis à discuter pendant un moment avant que Franksy n'apparaisse pour rappeler aux gars que nous avons dépassé le temps de vérification du son et que nous devons laisser passer Jon Hopkins et Sleepercar. C'était un bel après-midi, et Ricardo est un gars super. Merci d'être venu mon pote.

1

Et maintenant, direction Salt Lake City. C'était une étape formidable en termes de plaisir de voyager cette fois. Cinq semaines dans un seul pays, c'est long, mais heureusement, les États-Unis ont quelques extrêmes assez larges pour garder les choses intéressantes. Il y a quelques semaines, je regardais par la fenêtre de ma chambre d'hôtel à Manhattan en me demandant comment autant de personnes pouvaient tenir dans un si petit espace. Aujourd'hui, je regarde par le hublot rond de l'avion, à la vue de kilomètres et de kilomètres de désert, en me demandant où peuvent bien aller les minuscules camionnettes que j'aperçois sur les routes en fil de fer. Qui vit exactement dans ces quatre points de maisons que je viens de voir ? Et que font-ils quand ils n'ont plus de lait ?

2

Alors que nous nous dirigeons vers le concert, Yasmine, la comptable de la tournée (qui tient à préciser, à propos d'un article précédent, qu'elle a fait une tournée avec les Who ces dernières années et qu'elle n'est pas, en fait, plus vieille que le soleil), regarde les kilomètres et les kilomètres d'espace libre et s'interroge : "D'où vont venir les 15 000 personnes qui veulent voir Coldplay ?" Elle a raison.

Mais ils viennent. Et non seulement ils viennent, mais ils font aussi beaucoup de bruit ! Les gens des endroits les plus reculés sont souvent les publics les plus excitants et excités. Ce soir, rien ne vient démentir cette théorie. Plus agréablement, il semble que les téléphones portables lumineux dans le remix de Viva sont maintenant un élément permanent du show. J'ai le sentiment que cela ne vieillira jamais. J'aperçois même M. Champion qui sort furtivement de derrière le rideau pour y jeter un coup d'œil avant qu'ils ne reviennent pour Politik.

Après le spectacle, nous continuons à nous diriger vers l'ouest, en direction de Los Angeles. L'avantage de voyager vers l'ouest, c'est que nous gagnons une heure tous les deux jours. Les journées de 25 heures sont très pratiques dans un métier où l'on est constamment en mouvement et où l'on essaie toujours de se rattraper. Mais je suis soudainement frappé par le fait que notre progression vers l'ouest ressemble à l'étirement d'une assez grande catapulte à horloge corporelle. Une fois que le spectacle à Phoenix est terminé, nous repartons directement pour les concerts au Royaume-Uni, à travers huit fuseaux horaires. J'ai hâte de voir à quel point le monde n'a pas de sens une fois que nous serons à Sheffield !

Les AMA Awards arrivent à grands pas, ce qui me donne l'occasion de poursuivre mes recherches sur les effets de la combinaison d'un ennui extrême et d'un excès de caféine. Chaque fois que je m'ennuie atrocement (à peu près toutes les cinq minutes), je vais chercher une autre tasse. Chaque fois que je finis une tasse, je me retrouve avec une énergie nerveuse et j'ai besoin de faire quelque chose. Inévitablement, jusqu'à ce que les dix minutes d'activité frénétique associées à la mise en place de nos gars sur scène arrivent, la seule chose à faire est...... aller chercher plus de café.

Vers le milieu de l'après-midi, la scène s'est installée dans une sorte de situation de "Upstairs / Downstairs". En haut, au niveau de la scène, c'est l'antre du roadie. Il y a plus de T-shirts noirs et de casquettes de baseball ici que dans tout notre camion de marchandises. Pendant ce temps, en bas, dans le couloir des loges, c'est le centre de l'entourage. C'est comme une sorte de fusillade frénétique entre les Blackberries et les iPhones alors que la direction, les assistants personnels, les costumiers et la sécurité s'affairent pour régler les détails.

Les papillons de Brook sont en pleine action aux AMAs et on les retrouve partout dans la salle après la performance. Ils sont en tas dans les couloirs et se font piétiner dans le couloir des vestiaires, laissant une trace de Coldplay dans toute la salle. Il y a aussi beaucoup de la fine fleur de L.A. qui se promène dans la zone réservée aux invités, serrant leurs propres souvenirs du spectacle. C'est bien de laisser sa marque !

L'une des choses les plus agréables qui ont évoluées sur cette tournée est le "day off footy league". Jusqu'à présent, le groupe a un record invaincu contre l'équipe. Mais aujourd'hui, les dieux de la route ont souri et c'est serré jusqu'au coup de sifflet final, mais l'équipe l'emporte 4-3. Les matchs de la phase britannique sont en train d'être réservés en ce moment même...

3
4

Roadie #42

Plus dans cette catégorie : « Roadie #42 - Blog #55 Roadie #42 - Blog #59 »