A+ A A-

Roadie #42 - Blog #46

#42 et les Grateful Undead

Les balances à Washington sont annulés pour que l’on ait un peu plus de temps à New York le matin. Bien que ce résultat soit une bonne nouvelle pour tous, cela signifie que nous atterrissons à Dulles juste après 17 heures. En prenant la route, il devient évident que nous allons voyager lentement. Une des raisons de tout quitter et de partir en tournée est d'échapper aux journées de 9 à 17 heures et pourtant, nous voilà assis dans les bouchons de l'heure de pointe. Je parie cependant que nous sommes les seuls à être en route pour le travail...

Je suis presque sûr que Coldplay n'avait jamais eu de concert pour Halloween aux États-Unis auparavant. Certainement pas depuis que je suis avec eux. Et nous avons également un pourcentage plus élevé d'Américains dans l'équipe cette fois-ci, donc pas question de rater la fête cette année. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, ce soir, nous avons assisté à une invasion de scène très rare. Il semblerait que le technicien des claviers, Neil Lambert, ait été possédé au milieu de la journée. Malgré plusieurs baguettes dans le cœur, il a quand même réussi à se frayer un chemin sur scène pour tenter d'éliminer M. Martin. Quelque part dans le black-out, Chris a emporté la bataille et nous avons placé Neill dans un des étuis à piano de rechange. Je ne suis pas sûr des lois internationales concernant le transport transfrontalier des morts-vivants, mais nous allons laisser la compagnie de fret s'en occuper...

Pour le voyage de retour, la charmante Janice, notre fée de l'air, et tout le personnel de cabine avaient décoré l'avion avec des toiles d'araignée, des araignées et des chauves-souris. Excellent travail, les amis !

Revenir à New York aux petites heures du matin vous donne toujours l'occasion de croiser les personnages les plus haut en couleurs des rues. Mais ce soir, c'est Halloween, ce qui signifie qu’il est un peu plus compliqué de déterminer qui est  drogué, qui est une prostituée et qui est un fêtard encore costumé sur le chemin du retour. Cela termine plutôt bien notre voyage. Nous avons commencé cet après-midi à Washington DC, assis dans les embouteillages avec les personnes les plus puissantes et les plus importantes du pays, et nous voici entourés de monstres comme je n'en avais jamais vus. Je vous laisse deviner où nous nous sommes sentis les plus à l’aise...

Plus dans cette catégorie : « Roadie #42 - Blog #40 Roadie #42 - Blog #78 »