MOTS-triangle
A+ A A-

Roadie #42 - Blog #27

#42 et l'apparition des vendeurs eBay

Une nouvelle espèce, cousine éloignée des paparazzis, vient d'apparraître : ce sont les vendeurs eBay (ou eBayers). Tout comme les paparazzis, ils sont groupés à l'extérieur des hôtels et des concerts, dans les aéroports et dans les stations radio. Ils ne sont pas armés d'appareils photos mais de stylos. Ils ont souvent une demi-douzaine de copies du même CD pour le groupe signe dessus. Ils ressemblent aussi généralement aux fans de Coldplay autant que possible – ce qui, étant donné le large éventail de personnes que le groupe attire, en dit long.

Bien sûr, il est tout à fait légal de se faire passer pour un fan, d'obtenir une signature et de le vendre pour de l'argent. En fin de compte, c'est mauvais pour les vrais fans. Alors que nous grimpons dans les camionnettes à l'extérieur de l'hôtel à Berlin, je vois à quel point c'est frustrant pour les gars. Comment distinguer un vendeur eBay d'un vrai fan ? Comment restez-vous poli après que la quatrième personne du groupe vous tend sa cinquième pochette de CD identique malgré le fait qu'on lui dise qu'il n'y a de temps que pour une chacun ?

C'est vraiment dommage car les gars ont été adorables avec chaque fan qu'ils ont rencontré, mais vous pouvez voir à quel point les gens peuvent rendre l'expérience encore plus épuisante. Tandis que Guy monte dans le van en secouant la tête devant la patience apparemment inépuisable de Jonny, je lui suggère qu'il demande à chaque personne de nommer trois chansons de l'album dont ils demandent la signature.

Évidemment, ça n'est pas grand chose et ça semble plus me déranger et la sécurité des gars que les gars eux-mêmes. Cela semble être de plus en plus courant donc je suppose que si vous rencontrez quelqu'un que vous aimez et que votre première phrase est "Tiens, tu peux signer ça ? (et ça...)", au moins vous savez maintenant pourquoi ils peuvent vous regarder d'un air un peu fuyant...

Nous arrivons à la nouvelle et brillante arène O2 de Berlin en milieu d'après-midi. Maintenant que le set est installé depuis un moment, on pourrait penser qu'ils auraient pu répéter pendant un moment. Et que fait Christopher Martin aujourd'hui ? Il va sur scène et commence à écrire de nouvelles choses pour le prochain album. Quelque part dans le font, silencieusement, un lapin bondit.

Et en parlant de puissance, (tenuous link alert!) le début du concert a pris un peu de retard à cause d'un problème électrique dans la stucture. Un desgros projecteurs de poursuite, tenus par nos intrépides camionneurs, ne s'allume pas. Étant donné que ce sont les seules choses sur lesquelles Sparky peut compter pour éclairer les gars quand ils décident de se promener sur les bords de la scène (ou même au fond de la scène), il faut réparer cela. Pour y mettre fin, un lampiste grimpe à l'échelle de la structure et se précipite le long de la charpente métallique au-dessus de la scène avec apparemment autant d'inquiétude que quelqu'un qui traverse la route pour aller à la papeterie. Je parie que la vue là-haut est incroyable quand la foule est comme ça. Je ne peux pas dire que je suis pressé de m'équiper d'un baudrier d'escalade, puis de gripmer là-haut pour y jeter un coup d'œil moi-même.

Le départ du ''runner'' [conducteur] est normalement signalé par le tour manager Andy Franks descendant le quai de chargement devant le groupe en criant ''On y va ! On y va ! On y va ! On y va !'' Ce soir, il est curieux par son absence jusqu'à ce que les portes du van du groupe se ferment. Il se laisse tomber sur le siège avant de notre van, un peu essoufflé. Apparemment, Mr Berryman avait oublié son appareil photo sur scène et Franksy est retourné le chercher en courant, puis a retraversé le dédale des coulisses jusqu'aux vans. Alors que nous cherchons tous à l'intérieur du van un équipement respiratoire pour aider à le stabiliser, Franksy trouve le vin rouge et tout va bien à nouveau. Nous fonçons dans l'obscurité vers Stockholm et un jour de congé.

Berlin GB JB

Plus dans cette catégorie : « Roadie #42 - Blog #70 Roadie #42 - Blog #29 »