MOTS-triangle
A+ A A-

Roadie #42 - Blog #11

Roadie #42 étend son rôle de photographe de passeport ...

Deux pour Deux.

Eh bien, il semble que nous planions. Les premiers vols de la tournée Viva La Vida ont été un succès et on dirait que nous sommes sur le point de faire une bonne course. Certes, les spectacles se sont déroulés dans un flou - une sorte de mélange de concentration et de panique qui en laisse un sentiment d'inachevé. Je dois dire que la chose la plus marquante des spectacles pour moi est l'efficacité de la partie acoustique. C'est peut-être parce que je n'ai rien à faire à ce niveau du spectacle. Cependant, j’ai le sentiment que c’est davantage parce que c’est un moment vraiment émouvant. Vous pouvez sentir la foule passer d'abord par la confusion quand toutes les lumières se sont allumées, puis par l'excitation quand le groupe entre soudainement dans l'arène, jusqu'aux derniers cris avant de reconnaitre le début de Yellow.

Blog11 SQUARE

De là où je me tiens près de la scène, les gars ont l'air très petits là-haut au fond de l'arène. Ils semblent si fragiles - souvent noyés dans les refrains repris en choeur par la foule. Quand ils arrivent à "For you I bleed myself…", ce n’est plus qu’une seule et unique voix avec le groupe.

Retour sur la scène principale, alors que les gars s'emballent, "Yes" se termine maintenant de la même manière. Lundi soir, on a vu Will exploser alors qu'ils jouaient tous les quatre ensemble, complètement en toale improvisation. Je ne pouvais pas dire si c'était l'apréhension du premier spectacle, ou l'excitation, mais Will était complètement en feu pour se lacher comme ça. C'était vraiment un spectacle à voir.

On pensait à un début tranquille pour ce deuxième jour mais finalement on a appris que, pour une raison quelconque, les photos des passeports des membres du groupe avaient été rejetées pour leurs demandes de visa japonais. Les choses devaient se régler rapidement, car le consulat ne redonnerait aucun des passeports qu'il détenait tant que cela ne serait pas résolu. Cela signifiait que personne (groupe ou équipe) ne pouvait voler nulle part.

Heureusement, il y avait un chariot à linge à l'extérieur de ma chambre - j'y ai récupéré un drap propre pour l'utiliser comme arrière-plan photographique - et il y avait beaucoup de soleil au bord de la piscine. L'assistant du groupe EJ y a rassemblé toute l'équipe et un par un ils ont fixé péniblement le soleil matinal alors qu'EJ tenait le drap blanc derrière eux.

il nous restait à attendre que les impressions sortent de la machine et nous étions prêts à partir. Sinon, le concert n’était pas mal non plus…