Epiphane
A+ A A-

Interview: Mat Whitecross directeur de la vidéo Charlie Brown

Mat nous donne les détails de la réalisation du clip Charlie Brown

Salut Mat, tu vas bien?
Je vais bien, merci. Je reviens juste de Manchester.

Oh, tu y étais pour travailler sur ton film Spike Island?
Oui, on commence dans quelques semaines, ce qui est vraiment excitant, mais aussi un peu terrifiant.

Donc, commençons par une petite explication de la vidéo de Paradise, que tu as aussi réalisé. C’est très bien fait!
Oui, c’est vraiment génial. On dirait que nous l’avons fait il y a très longtemps. Je repense à cette soirée quand Chris m'avait téléphoné à 1h du matin et dit qu’il avait dans l’idée de faire une vidéo d'un éléphant qui monte un monocycle. J’ai pensé que ça pourrait se faire d’une manière ou d’une autre. Mais je suis content que les gens aime cette vidéo.

Le single a fini premier dans les charts. Et la vidéo a certainement aidé à gagner cette popularité.
Oh, j’espère bien. Ouais, c’est vraiment énorme. Tu ne sais jamais vraiment comment les gens vont réagir à ce que tu fais. Et c’était une idée tellement inhabituelle.

La vidéo a 85 millions de vues maintenant. C’est un nombre incroyable.
Ça l’est. J’aimerai dire que c’est grâce à la vidéo, mais je pense la chanson a quand même la plus grande part de responsabilité!

Et la vidéo de Charlie Brown, que tu as aussi réalisé. Comment ça s’est passé?
C’était vraiment bien. Ça nous arrive de faire un peu de séances de réflexion. Je me vais retrouver assis avec Chris, et il me dira, “Bon, j’aime bien la technique de parkour, est-ce qu’on peut faire quelque chose avec un peu de ça?” Et j’ai ensuite aimé l’idée que quelqu’un vole une voiture et la conduit. Le sentiment d’enfants dans un environnement urbain qui se rebellent contre la décadence autour d’eux, et les couleurs, les graffitis, toutes les choses qui ont rapport avec l’album.

Alors il est question d'essayer de rassembler ces idées ensemble ?
Exactement. Nous jetons ces idées en l’air pour voir lesquelles se connectent. Et ce qui a d’agréable chez Chris, c’est qu’il se sent complètement impliqué. Mais, ouais, c’était un moment assez facile. J’étais en plein dans les préparations pour Spike Island. Mais ensuite nous avons eu un plus grand délai pour commencer le film et il y avait cet écart de quelques semaines, j’ai donc été en mesure de travailler sur la vidéo.

Est-ce que l’idée de la vidéo a changé pendant la réalisation?
Eh bien, à l’origine il voulait des enfants qui venant de toute la ville, qui couraient à travers les rues en faisant du parkour et avec peut être un des enfants en tant que leader qui les guide avec des graffitis. On a beaucoup tourné sur cette idée mais comme tout s’est bien assemblé en histoire, il n’y avait pas de scène avec le groupe. Les traceurs étaient incroyable. Mais je me sentais comme si c’était un peu l’opposé d’eux.

Ce qui signifiait de couper un peu tout ça?
Ouais, nous préférons avoir Elliot et Antonia comme deux personnages principaux dans la vidéo. Ils sont en fait, deux des personnages de Spike Island. Ils ont accepté de faire cette vidéo à la dernière minute. Et puis Chris est venu dire qu’à la place de le faire avec toutes les personnes, on pouvait le faire avec ces deux là. On l’a donc refilmé avec Elliot comme traceur.

La première fois que les gens ont entendu parler de la vidéo Charlie Brown était quand l'annonce pour avoir des figurants est devenue publique.
Ouais, c’était ça. Ce que le groupe ont dit c’est qu’ils voulaient que la vidéo ai un peu d'inexpérience, comme un bar sans bouteille. Ils voulaient être parmi la foule comme si c’était dans une boîte de nuit et que tout se pousse. Donc, avec cette idée en tête, on parlait aux mecs qui appelaient les danseurs et on a dit que nous étions pas exactement sûr de ce que nous aurons besoin sur une journée, ou à quel point nous allions pousser l’idée, donc on avait la possibilité de tout faire. Je pense qu’ils ont juste mis l’idée du topless dans un moment de “Et si?” Et c’est ensuite devenu cette grosse affaire de Coldplay faisant un film porno ou quelque chose comme ça! Ça n’a jamais été l’idée.

COLDPLAY DANS UN FILM X SEXE CHOC.
Ahah! Peut être pour la prochaine vidéo.

Donc il n’y a pas la version obscène de Charlie Brown du réalisateur?
Eh bien, si tu mets sur pause, il y a beaucoup de cadres subliminaux avec des plans gratuits.

Vraiment?!
Oh, ouais, totalement. Bien que, tu auras besoin d’une avance rapide pour voir ça. Et c’était le seul groupe qui étaient nus à la fin. On a enlevé les danseurs. Et je travaille toujours nu. Je pense que c’est important que tout le monde se sente confortable. Ça brise vraiment la glace.

Bien sûr, avec Antonia dans la vidéo, beaucoup de gens ont remarqué la similitude entre elle et la série Misfits sur Channel 4. Était-ce intentionnel?
C’est vraiment étrange - et je ne suis pas sûr que les gens vont me croire - mais c’est une coïncidence. Le cameraman avec qui je travaille souvent - il n’a pas travailler sur cette vidéo mais il le fait sur Spike Island - est, en fait, celui qui tourne Misfits, il a travaillé avec Antonia. J’ai vu quelques épisodes de la première saison donc je savais qu’elle étais une très bonne actrice et il n’arrêtait pas de nous dire à quel point elle était fantastique et que je devais penser à elle pour Spike Island. C’est pour ça qu’on l’a recruté.
crbst itwact1 crbst itwact2

Et tu lui as ensuite demandé d’être dans la vidéo de Charlie Brown?
Eh bien, quand je me prépare pour un clip et que j’essaye de donner aux gens une idée de ce que ça va donner, j’ai tendance à couper des petites parties d’une publicité ou peut être des images d’un autre clip ou de quelques photos. Et on avait tourneé une scène de soirée en boîte de nuit avec Antonia dans le traitement de la vidéo. Après avoir recruté Elliot, on lui demande si sa petite amie accepterait d’être dans la vidéo aussi mais elle était occupée. On avait qu’une soirée pour tout mettre ça en place, puis, Hannah, la productrice nous dit “Eh bien, nous avons Antonia dans le montage que nous avons coupé, pourquoi ne pas simplement lui demander?” Nous l’avons appelé le soir même et elle a acceptée. On a donc tout tourné et puis Chris a finalement fait cette suggestion de faire d’Elliot le traceur. Après avoir tourné ça, quelqu’un a dit, “Vous n’avez pas vu la deuxième saison de Misfits avec Antonia et son petit ami traceur?” On était comme ça : “Oh mec! Les gens vont penser qu’on leur a volé l’idée!”

Oh mon Dieu.
Ouais! J’ai donc parlé à Chris de ça et il ne l’avait pas vu non plus. Mais il me dit, “Écoute, par réputation c’est vraiment une série cool, donc c’est peut être bien. Les gens vont simplement penser que nous nous inspirons de ça.” Donc c’est vraiment une coïncidence très bizarre mais c’est complètement involontaire. Je détesterais l’idée que les gens pensent qu’on leur a volé. Mais j’ai regardé toute la saison 1 maintenant, et les premiers épisodes de la saison 2, et c’est génial. Le dernier truc que tu veux penser est que les gens croient que tu voles les idées des autres, mais c’était vraiment un accident. C’est un peu bizarre, parce que ça aurait facilement pu ne pas être Antonia et nous avons presque pris tout le parkour hors de ça.

La vidéo est-elle intimement liée aux paroles de la chanson?
Pas particulièrement. C’est toujours délicat avec les chanson qui raconte une sorte d’histoire, est-ce qu’il faut y faire explicitement référence? Ou tout simplement y faire allusion? Ou complètement l’ignorer? On a eu le même problème avec Paradise, je pense. Chris était sûr qu’il voulait que les paroles soient liée avec cette chanson mais pas que ce soit trop explicite. Je pense qu’avec cette vidéo, ce n’est pas évident que la fille et le garçon sont référencées aux paroles, c’est plus que Chris a aimé ce sentiment de joie de vivre quand tu sors de chez toi et que tu sens que tu as une vie de merde mais tu peux vivre pour le week-end et tu fais tout pour que tu te sentes bien à travers la musique et tes amis et perdre simplement l’esprit pendant quelques jours sur une semaine. Je partais de cette idée là. Et Chris avait certaines choses qu’il voulait voir dans la vidéo. Donc, au début, il voulait que quelqu’un casse une voiture et la vole. Et il voulait une sorte de soirée dans un entrepôt. Ensuite c'était à nous de voir jusqu'à où nous voulions aller, qui recruter et comment nous allions la tourner et qu'est-ce que le groupe allait faire.

Est-ce que Chris fonctionne toujours comme ça pour les vidéos?
Quasiment. Pour Christmas Lights il avait dit qu’il voulait être allongé sur le sol et qu'il voulait se lever en utilisant une sorte d’illusion, il voulait aussi de la neige et un bateau. Ensuite, on devait trouver un putain moyen d'assembler tout ça ensemble !

Bien sûr, les bracelets Xylobands sont de premier plan dans la vidéo ? Est-ce que c'était bien de travailler avec ?
Ouais, ils sont géniaux. Au début, nous étions assez subtile avec eux, mais ils sont tellement beaux qu'ont les a gardé allumé pendant tout le tournage. Je me rappelle les avoir vu pour la première fois à un concert, et ça apporte une énorme chaleureuse joie de vivre à travers la foule. C'est quelque chose que tu n'as jamais vu. Donc, ouais, ils vont bien avec les danseurs, et ça donnait l'impression d'un véritable événement.

crbst xyloitw

Plus encore s'ils avaient tous été nu.
Ahah, ouais, on peut rattraper ça par la suite.

Je suis en fait en train de feuilleter la vidéo dont on parle, je recherche des détails secrets. Il semble que tu conduis sur M4.
Oui, c'est vrai.

C'est l'A312 à proximité de Hounslow, pour être précis.
C'est vraiment dur de repérer ce détail !

C'est une étonnante relation que tu as avec le groupe, comme leur sorte de réalisateur maison.
C'est un véritable privilège. C'est sympa, car c'est vraiment détendu. C'est comme faire un film avec des amis à l'université, et c'est, bien sûr, comment nous avons commencé. On s'est simplement réunis pour échanger un tas d'idées et voir où ça pourrait nous emmener.

Et pour la suite? On peut supposer que tu vas te concentrer d'avantage sur Spike Island ?
Oui, c'est un peu ça. J'ai tourné un documentaire sur une association appelée Kids Company, c'est un projet à long terme que nous allons faire pendant quelques années, je pense.

Est-ce qu'il fait partie du spectacle Under 1 Roof qui a récolté de l'argent pour eux ?
En effet, nous avons filmé le spectacle, c'était génial. Nous les avons beaucoup filmé sur scène et quelques trucs en coulisses. On a tourné beaucoup d'horribles plans pour le documentaire, car tu ne sais jamais de quoi tu auras besoin.

Comment arrives-tu à passer au travers et trouver ce qu'il y a de mieux ?
J'ai un éditeur qui travaille dessus, Paul Monaghan. Il a travaillé avec moi sur un autre documentaire sur les réfugiés qui viennent de Burma, qui a été appelé Moving To Mars. Bien sûr, Chris et le groupe ont écrit une chanson du même titre. Donc, oui, Paul a travaillé dur sur ça. Mais c'est absolument incroyable de voir le travail que fait Kids Company. Tu te considères comme chanceux quand tu rencontres ces enfants qui ont une vie incroyablement difficile mais sont en quelque sorte, toujours en train d'en tirer le meilleur d'eux. Ça te donne certainement un bon coup de pied aux fesses, arrêter d'être si misérable juste parce que ta caméra ne fonctionne pas.

Connectez-vous pour commenter