Epiphane
A+ A A-

Coldplay: 'Live 2012' Review

Film/Album Critique

"M***e à ceux qui détestent, M***e à ceux qui critiquent et M***e à la modestie", ceci fut la devise du plus grand groupe du monde lorsqu’ils enregistrèrent leur 5 ème album studio ‘Mylo Xyloto’, lequel fut par conséquent leur album le plus pop jusqu’à présent. Une seule collaboration (Dieu merci, de première classe) avec une popstar et une apparition sur l’émission X Factor plus tard, qui auraient pu ruiner leur réputation… Chris Martin faisant les cœurs en braillant sur “ Little Mix girls » (groupe anglais ayant remporté la 8ème saison de l'émission britannique The X Factor) n’aurait pas été plus affreux que Javier Bardem sans dents dans le film Skyfall, et pourtant il n’en n’aurait pas fallu moins que ça.
Cependant, de la tête d’affiche de Glastonbury avant même que leur second album ne soit sorti à la clôture des jeux Olympiques de Londres 2012 10 ans plus tard, Coldplay en live a toujours consisté en la levée des inhibitions, pour les 3 millions de personnes qui ont vu leur dernière tournée et aussi pour Martin, qui a été encore plus un ‘Pluto le chien’ transpirant et sautillant comme jamais pendant ce concert/film (ce qui n’a pas été drôle pour Rihanna lorsqu’ils se rapprochent et deviennent intimes pendant leur duo en milieu de concert).
 
Extrait de leurs concerts à Paris Stade de France, Montréal Bell Centre et, convenant parfaitement, le lieu qui fait office de maison pour Coldplay en Angleterre : la Scène Pyramide de Glastonbury, voici 90 minutes très spéciales qui mettent l’accent sur l’impressionnant groupe qu’est Coldplay en live sur une scène et présente un aperçu de l’humeur de chacun des membres du groupe . A un moment, Chris Martin lui-même confie à la foule : "C’est la première fois que j’ai regardé des personnes dans les yeux." C’est gratifiant de voir un des chanteurs les plus névrosés de groupe soft rock tellement à l’aise.
 
Nous avons également pu constater l’effort démesuré mis en place pour chacun de leurs concerts. Les papillons en confettis pleuvant sur les fans pendant 'In My Place', les retentissants feux d’artifices sur 'Fix You’ alors que la batterie de Will Champion entre en jeu, les bracelets innovateurs appelés 'Xylobands' qui vous évitent de tenir un briquet en l’air pendant 'The Scientist' et qui s’éclairent comme un millier d’étoiles pour 'Charlie Brown', tout cela étincelle pour une incroyable expérience et fait que chaque show est aussi extraordinaire et unique que le précédent.
 
Coldplay a également joué lors de l’émission 'American Idol' pour les résultats des 5 finalistes.
 
Mais comment fait-on d’un stade un lieu intime ? Et bien, en se préoccupant de ceux qui sont dans les sièges au fond pas chers. Pour la chanson 'Us Against the World', le groupe court jusqu’au fond du stade et avance en trébuchant devant des fans surexcités pour se serrer les uns contre les sur une étroite scène avec une guitare acoustique et un piano (on adorerait voir les Rolling Stones essayer de faire ça). Ceci est astucieusement démontré à travers l’œil des fans dans les vidéos postées sur YouTube et ça a l’air épatant, reflétant superbement le doux message d’unité véhiculé dans les chansons.
 
Et même Coldplay est capable de faire du rock. Quand Martin fracasse sa guitare sur scène après 'God Put a Smile upon Your Face', c’est un moment clé comme lorsque Tim Robbins s’échappe de sa prison à travers un tunnel dans le film The Shawshank Redemption’ (‘Les évadés’ en français NDT).
 
L’hymne universel qu’est 'Viva la Vida', par ailleurs, obtient un véritable hommage car il s’agit ici de la performance de Glastonbury ; les « ooohohhhhh » sont ici épiques.
 
Il n’y a bien sûr rien de mieux que de voir la chose en vrai, mais le Live 2012 présente avec talent l’aventure incroyable que cela est d’observer un groupe leader mondial au top de ses capacités. Et pour tous ceux qui ont encore besoin d’être convertis à la cause Coldplay après avoir regardé ce live ? Et bien, qu’ils aillent donc se faire en****er.

Connectez-vous pour commenter