Epiphane
A+ A A-

Coldplay dévoile "Hurts Like Heaven" son nouveau Clip

Le clip Hurts Like Heaven, un aperçu de la BD Mylo Xyloto

Actuellement en pause après le volet européen de sa tournée avec l'album Mylo Xyloto, passée par le Stade de France le 2 septembre dernier, et attendue en Océanie fin novembre, Coldplay met à profit ce court répit pour enrichir la saga iconographique de son dernier album.

Sur chaque album du groupe anglais, il y a presque autant de potentiels tubes que de titres, et Mylo Xyloto, n'échappant pas à la règle, a déjà vu plusieurs de ses morceaux vivre une belle existence de single. Et chaque épisode a été prétexte à nourrir, au travers de son clip, la mythologie énigmatique mise en place par l'étrange titre, tantôt associé à un graffiti, tantôt relié à deux personnages imaginaires (l'un masculin, l'autre féminin), tantôt encore se refusant à tout sens, ainsi que par les différentes pochettes très graphiques et très colorées.

Visuellement superbe, le clip est une animation qui présente les aventures de deux amoureux issus d’une planète lointaine, qui se rebellent contre la dictature en place.

coldplay-s-hurts-like-heaven-mylo-xyloto-comics coldplay-hurts-like-heaven-video-608x326

Ce choix n’est pas dû au hasard, puisqu’il va de pair avec le lancement d’une série de bandes dessinées qui suivra l’histoire de Mylo Xyloto, un personnage du même nom que l’album du groupe.

On décrit ce héros comme un «un jeune Silencer qui se retrouve en première ligne d’une guerre contre le son et la couleur dans le monde de Silencia».  

D'ailleurs, Hurts Like Heaven, dernier single en date de Coldplay qui porte pleinement l'empreinte du guitariste Jonny Buckland, adopte encore une approche différente : celle de l'animation. Adapté de la bande dessinée Mylo Xyloto annoncée en juillet dernier au Comic-Con de San Diego, qui suit l'histoire de Mylo dans une guerre de sons et de couleurs contre la censure, le clip de Hurts Like Heaven donne un aperçu du comics attendu début 2013. Episode zéro, de l'auto-promo bien esquissée.

Connectez-vous pour commenter